Terrestrial Fauna auf der Var-Küste

La faune est discrète sur les rivages ; elle fuit la chaleur estivale pendant la journée. Les animaux dits "à sang froid ", sont les plus courants comme les arthropodes (insectes, crustacés), les reptiles ; mais on observe également des oiseaux marins.
• La Cigale - insecte

On trouve plusieurs espèces différentes, mais toutes grandissent de la même façon. La larve de la cigale vit plusieurs années sous terre. La nymphe sort en creusant un trou, cherche une brindille à laquelle s'agripper pour se métamorphoser en insecte adulte. Une cigale "toute neuve" sort de l'ancienne enveloppe (l'exuvie) ; elle est vert pâle et vulnérable. Elle attend sans bouger les premiers rayons de soleil de l'été qui durcissent sa cuticule toute molle, pour pouvoir prendre son premier envol. Seul le mâle sera capable de chanter grâce à ses " cymbales " situées sous son abdomen.
• La Thécla - insecte (Satyrium sp.)
Il existe deux espèces très similaires dans notre région : la Thécla du Kermès et celle de l'Yeuse. On les discerne grâce à leurs tâches rouges qui diffèrent par leur nombre.
• Le Criquet à ailes bleues ou Oedipode bleu - insecte
(Oedipoda Coerulescens)
Lorsqu'il est dérangé par un prédateur, il s'envole ; la couleur bleu vif de ses ailes devient alors visible et fixe l'attention du poursuivant. Par contre, quand il se pose, les couleurs du criquet se fondent dans son environnement ; il se "camoufle" par homochromie. Le prédateur est désorienté, car il ne voit plus de couleur vive. Il a des cousins aux ailes rouges qui utilisent le même principe.
• La Piéride - insecte (Pieris sp.)
Elle fait partie d'une famille de papillons aux ailes blanc jaune avec souvent une ou plusieurs tâches noires sur les ailes antérieures. C'est un genre très commun en Europe. Plusieurs générations se succèdent du printemps à l'automne.
• Le Citron de Provence - insecte (Gonepterix cleopatra)
Le mâle est jaune citron avec une tâche orangée sur les ailes antérieures. La femelle est plus pâle, tirant vers le blanc verdâtre, chaque aile présentant un point orangé en son milieu. Sa chenille se trouve dans les arbustes de Nerpruns alaternes. Ce papillon a une durée de vie assez longue (quelques semaines). L'adulte s'observe surtout au printemps et à l'automne.
• Le Scarabée des dunes - insecte (Scarabaeus semipunctatus)

On le trouve sur les rivages sablonneux. Il confectionne des boules d'excréments avant de les enfouir dans le sol ; il y pondra ses œufs. Ainsi il fertilise et aère le sol.
• La Scolie hirsute - insecte (Scolia hirta)
Cet hyménoptère pond ses œufs dans les larves des cétoines (des gros coléoptères) ou des scarabées. La larve de la Scolie grandira aux dépens de cette proie vivante. Malgré ses allures de grosse guêpe, elle n'est pas dangereuse pour l'homme.
• La Coccinelle à 7 points - insecte (Coccinella 7-punctata)
La bête à bon-Dieu, petit coléoptère est un prédateur de pucerons. Vous pouvez en faire l'élevage en vous procurant des larves dans des jardineries ou des coopératives agricoles.
• L'Ephippigère ou Porte selle - insecte (Ephippiger ephippiger)

Grande sauterelle ayant des ailes vestigiales à coloration variable. La femelle dépose ses œufs dans la terre au moment de la ponte grâce à un organe en forme de sabre, l'oviscapte, situé au bout de son abdomen.
• La Zygène - insecte (Zygaena sp.)

Les couleurs vives des Zygènes avertissent les prédateurs qu'elles ne sont pas bonnes à manger ; en effet, elles peuvent secréter une substance qui les rend non comestibles en cas d'alerte. Elles sont attirées par les fleurs violettes.
• L'Écureuil roux - mammifère (Sciurus vulgaris)
Dans notre région, ce petit mammifère est surtout inféodé aux pinèdes de pins d'Alep dont il grignote les cônes (les pommes de pin). Il est arboricole et diurne. Son corps peut atteindre 50 cm de long (queue comprise). Il descend volontiers des arbres pour se nourrir. Il nous laisse comme indice de sa présence des trognons de pommes de pin grignotées sous les arbres.
• Le lézard des murailles - reptile (Podarcis muralis)
Lézard des murailles (Podarcis muralis)
Ce petit saurien d'une quinzaine de centimètres aime chasser les petits invertébrés. Il apprécie les endroits secs et chauds. Il peut être parfois en compétition avec la tarente.
• La Tarente - reptile (Tarentola mauritanica)

On aperçoit ce gecko (lézard à doigts pourvus de ventouses), d'allure robuste, plutôt actif la nuit, sur les murs, à l'affût de petits invertébrés. Il a des pattes adhésives et une pupille verticale. Pour les Provençaux, la tarente porte bonheur à une maison.
• La Mouette rieuse - oiseau (Larus ridibundus)
Elle est commune sur notre littoral et peut, elle aussi, fréquenter les décharges. On peut la différencier du goéland surtout par sa plus petite taille. A la période où se constitue son plumage nuptial, il est facile de la reconnaître car sa tête se colore de brun ou de noir.
Mouette rieuse• Le Goéland leucophée - oiseau lariforme (Larus cachinnans)
Cet oiseau, rare il y a cinquante ans, est devenu très commun, car il s'est adapté, grâce à son régime omnivore, aux opportunités de son lieu de vie. " Le gabian " peut ainsi capturer des poissons malades en bord de Flamand rosemer, manger les poissons que rejettent les pêcheurs, voler les œufs d'autres oiseaux, ou s'installer à proximité de nos dépôts de déchets. Les jours de vent, il semble jouer dans les courants d'air. Espèce protégée.
• Le Flamant rose - oiseau (Phoenicopterus ruber)
Cet étrange échassier migrateur fouille la vase avec son bec filtrant; il se nourrit de petits organismes qu'il peut ainsi attraper. Sa couleur lui vient d'un petit crustacé coloré dont il fixe les pigments en l'absorbant.

fleche
fleche
fleche
fleche

C.G.I. Billon


Agnes Malecki
Camp du Domaine

La Meridienne

tCarte littoral varois Hyères les Palmiers La Londe les Maures Bormes les Mimosas Le Lavandou Le Rayol Canadel Cavalaire sur Mer La Croix Valmer Saint Tropez

join us on
Facebook


Sitemap
| Verzeichnis | Werbung | Partner | Stellenanzeigen | Kontakt | Impressum | Provenceweb